Actualités

Le 29/06/2016

Découvrez la sélection 2017 du Prix du Livre

Comment se passe la sélection ?


Après un premier écrémage, seuls 24 ouvrages restent en compétition : ils seront lu cet été par un jury de lecteurs composé de 40 personnalités et experts du monde de la qualité et de la performance, mais également de chefs d’entreprise et d’étudiants en qualité. Le jury se réunira fin octobre pour partager ses impressions et ses coups de cœur, mais il faudra attendre la cérémonie des Prix Qualité Performance en janvier 2017 pour connaître le palmarès de l’édition 2017.

 


Quels sont les ouvrages sélectionnés ?

 

Éditions AFNOR
  • La responsabilité sociétale dont vous êtes les héros (de François Sibille et Sylvain Goize)
  • Le ba-BA des modèles d’excellence (de Jacques Ségot et Pierre Agullo)
  • Management stratégique et management de la qualité (de Francis Roesslinger et Dominique Siegel)
  • Démarche QSE et motivation au travail (de Christophe Gonzalez)
  • Lean durable et qualité rentable (de Michel Bellaïche, Christine Bouvart et Laurent Harivel)
  • Management des projets collaboratifs (de Alphonse Carlier)
  • Lean 123 partez ! (de Agnès Dies et Thierry Vérilhac)
Éditions Chronique Sociale
  • L'entreprise : un lieu pour l'homme - Les fondamentaux en question (de Laurent Bibard, Sabine Bureau-Perrard et Hubert Fae)
Éditions Dunod
  • A la pointe du management : ce que la recherche apporte au manager (de Jérôme Barthélemy et Nicolas Mottis)
  • De Sun Tzu à Steve Jobs - Une histoire de la stratégie (de Bruno Jarrosson)
  • L'art de la guerre digitale (de Caroline Faillet)
  • Le manager presque parfait (de Antoine Carpentier)
Éditions EMS
  • La transformation permanente – Une introduction au coaching d’organisation (de Patrick Dugois, Philippe Béon et Thierry Gauthron)
  • Manager la RSE dans un environnement complexe – Le cas du secteur social et médico-social en France (de David Vallat et Sandra Bertezene)
Éditions Eyrolles
  • L’expérience client (de Laurence Body et Christophe Tallec)
  • Management : les idées simples sont souvent les meilleures (de Bernard Bourigeaud et Jacques Brun)
Gereso Édition
  • Manager l'innovation autrement (de Roland Robeveille)
  • Comment développer la performance des commerciaux ? Coachez vos commerciaux comme des athlètes (de Nicolas Caron et Antoni Giron)
Éditions Lavoisier
  • Analyse globale des risques, principes et pratiques (de Alain Desroches, Nadia Aguini, Michel Dadoun et Sébastien Delmotte)
  • Les relations client-fournisseurs : créer de la valeur via les systèmes d'information (de Bénédicte Aldebert, Daisy Bertrand, Marie-Christine Monnoyer et Anne Marianne Seck)
Éditions Maxima
  • Le plaisir, nouvel enjeu du management (de Gilles Charpenel)
  • Les expert(e)s dans l'entreprise - Développement des expertises, management des filières experts (de Claire Lauzol et Anne-Marie Jonquiere)
  • Culture client : l'ultime différenciation entre les entreprises (de Serge Rouvière)
  • Devenez un leader irrésistible (de Jean-Luc Hudry)

En espérant que cette sélection vous aura donné des envies de lecture pour cet été !

Le 29/03/2016

Sondage

Le MFQ Alsace vous donne la parole : dites-nous quelle thématique vous souhaitez aborder lors de la prochaine rencontre de notre Club com ! Pour cela, répondez à notre enquête dès aujourd\'hui. 

team-work-management-rencontre-club-com

Attention, nous vous rappelons que les rencontres des clubs sont réservés aux membres !

Le 18/06/2016

Le mécénat de compétences : la success story de KOEO

À l’origine de KOEO, l’histoire de Jean-Michel Pasquier qui souhaite concilier sa vie professionnelle avec ses engagements associatifs. C’est alors que lui vient l’idée, en 2009, de créer KOEO, qui permettrait de créer une véritable solidarité entre les entreprises et les associations. Depuis sa création, KOEO déploie des programmes de mécénat de compétences auprès d’entreprises de toutes tailles et comptabilise déjà plus de 10 000 heures de missions déployées au service de plus de 70 associations bénéficiaires.

Partager ses compétences et son savoir-faire

Les associations manquent souvent cruellement de moyens pour s’entourer des compétences dont elles ont besoin, compétences dont regorgent justement les entreprises. C’est là que KOEO entre en jeu pour proposer aux associations et aux entreprises de « faire route ensemble » (en latin coceo) via une offre de mécénat de compétences. Le concept est simple : un professionnel d’entreprise prète ses compétences à une association afin de l’aider lors d’une mission ou d’un projet.

Pour mettre en place ses programmes de mécénat de compétences, KOEO déploie 3 niveaux d’expertises et de solutions :

  • conseiller des entreprises afin de mettre en place une réelle dynamique de mécénat,
  • mettre en relation entreprises et associations grâce à des outils numériques,
  • animer des événements solidaires entre entreprises et associations.

En plus de nouer des relations fortes avec les associations bénéficiaires du mécénat, ces évènements sont aussi l’opportunité pour KOEO de sensibiliser les entreprises encore étrangères au mécénat de compétences, à la notion d’intérêt général et de solidarité « pragmatique ».

le mécénat de compétences dans la logique rse

L’intérêt du mécénat de compétences pour les entreprises ? S’engager dans des missions citoyennes, donner du sens à son travail, ou encore faire preuve de solidarité.Mais le mécénat de compétences possède un réel intérêt en RH puisqu’il permet d’attirer de nouveaux talents, de gérer le transfert de compétences de seniors à juniors et de renforcer les équipes.

A noter que la loi Aillagon de 2003 sur le mécénat de compétences maintient la rémunération du salarié durant sa mission de mécénat et permet à l’entreprise de défiscaliser 60% du salaire et des charges au prorata du temps passé dans l’association.

Attaché aux valeurs de la RSE, KOEO a initié le collectif Solutions-RSE qui regroupe 5 acteurs de l’économie sociale et solidaire et a qui a pour vocation de répondre aux besoins des managers d’entreprises en proposant des solutions opérationnelles concrètes pour déployer leur RSE.

 

Et pour aller plus loin dans sa démarche RSE, KOEO lance la subvention METIS (Mobilisation et Engagement des Territoires pour l’Impact Sociétal) afin de pallier la baisse des subventions des communes vers leurs associations de proximité.

Article original visible ici.

Le 22/06/2016

Le numérique au service de la performance

 

Le besoin de formation

Le numérique, est notamment les intranets et logiciels de gestion de projet, est un outil précieux pour la performance des entreprises : gain de temps, meilleure coordination entre les services, suivi en direct des résultats de l’entreprise, gestion des plannings et des objectifs de chacun, etc. Un réel atout si l’entreprise décide de sensibiliser ses salariés et collaborateurs aux NTIC: en effet, si les nouvelles générations s’adaptent intuitivement aux évolutions numériques, l’adhésion à ces outils est plus difficile pour les salariés de longue date à qui l’on demande de changer leurs habitudes de travail. Une adaptation nécessaire mais qui doit se faire dans les règles de l’art : les salariés et collaborateurs ne doivent pas avoir l’impression d’être remplacés ou « fliqués », mais ils doivent comprendre les objectifs et le fonctionnement des nouveaux outils en place afin de les voir comme une aide dans l’accomplissement de leurs missions. En ce sens, les formations sont extrêmement importantes au sein des entreprises, même si la période d’adaptation aux NTIC peut être longue. Le retour sur investissement n’en est que meilleur à moyen terme.

La place du manager au sein de la culture numérique

Lors de cette 17ème rencontre, l’Observatoire des réseaux sociaux d’entreprise a soulevé la problématique du rôle du manager face à la digitalisation des méthodes de travail. Le manager est en effet aujourd’hui la pierre angulaire de l’introduction du numérique dans les entreprises : réactif et à l’écoute, il doit être capable de déceler les innovations aptes à rendre son travail plus performant et de les faire adhérer à ses salariés et collaborateurs.
Retour en tweets sur cette journée avec le hashtag #obsdesrse :

Le 21/06/2016

RSE et ESS : en marche vers la performance !

RSE et ESS : de quoi parle-t-on ?

La RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) est la responsabilité d’une organisation vis-à-vis des effets qu’elle peut produire sur l’environnement et la société. Il s’agit de mesurer l’impact de son activité, et de revoir sa stratégie et ses méthodes de travail pour créer une valeur mieux partagée. L’ESS (Économie sociale et solidaire) et ses valeurs sont le pilier de toutes ces démarches RSE : la conscience sociale et environnementale, le dialogue, la mutualisation des moyens, la solidarité, le partage, ou encore l’innovation.

Si les questions centrales de la RSE ont un caractère universel, leur mise en application doit être faite au cas par cas, en fonction de l’activité, de la taille ou du statut juridique des organisations. Une tâche ardue mais pas insurmontable : de nombreux réseaux ESS sont là pour accompagner ces organisations dans leurs démarches.

 

Le cas du Crédit Coopératif

Le Crédit Coopératif a défini sa responsabilité sociétale autour de 3 axes :

  • en tant que banque,
  • en tant que coopérative,
  • et en tant qu’entreprise.

Sa démarche vise à mieux intégrer l’impact des financements, à animer la vie coopérative au service d’un co-développement, et à améliorer les pratiques internes notamment en tant qu’employeur, dans la gestion environnementale et vis-à-vis des fournisseurs.
Par exemple, le Crédit Coopératif a mis en place des lignes directrices sur les paradis fiscaux et les secteurs sensibles, a créé des produits permettant aux clients de comprendre l’utilisation de l’argent confié, a organisé des événements mettant en relations sociétaires et porteurs de projets, ou encore a créé des plans d’actions en faveur du handicap, de la parité et de la qualité de vie au travail.
Totalement transparent et cohérent dans ses démarches et sa communication, le Crédit Coopératif a notamment publié un recueil des initiatives prises par divers fédérations de l’ESS. L’objectif ? Prouver qu’une logique d’amélioration continue vis-à-vis de la RSE est en marche, conformément à l’ESS.

 

A lire : la tribune de Christophe Vernier, Directeur du Sociétariat et de la RSE au Crédit Coopératif.

Le 14/06/2016

Lancement du Prix des bonnes pratiques du Grand Est


Le prix des bonnes pratiques du Grand Est est une porte d'entrée vers le Prix France : les gagnants représenteront le Grand Est au prix national des bonnes pratiques. Il permet de se mesurer aux organismes de son territoire et constitue le premier niveau de reconnaissance.

Capture decran 2016 06 12 a 18.04.38

Pour qui ?

- Les grandes entreprises de plus de 5000 salariés (incluant filiales et établissements),
- les ETI : effectif compris entre 250 et 4999 salariés,
- les PME : effectif compris entre 20 et 249 salariés,
- les TPE: effectif compris entre 1 et 19 salariés,
- les Services Publics et les Associations.

Un prix sera décerné pour chaque catégorie.

 

Sur quels critères les entreprises sont-elles évaluées ?

Toutes les organisations et entreprises qui souhaitent mettre en avant une démarche d’excellence peuvent candidater en mettant en avant un des cinq « facteurs » du modèle EFQM® suivants dans leur dossier :
Le leadership, qui traite notamment de l’exemplarité des dirigeants et de leur rôle de modèle pour l’ensemble des collaborateurs,
La stratégie, qui évalue la manière dont l’organisation élabore, communique et met en œuvre sa stratégie,
Le personnel, qui recouvre tout ce qui touche à la gestion des collaborateurs,
Les partenariats et les ressources, qui concerne toutes les formes de partenariats qu’une organisation peut développer avec ses fournisseurs, son environnement sociétal et économique,
Les processus, les produits et les services, qui couvre tout ce qui touche à la définition, à la mise en œuvre et au pilotage des processus dans l’organisation.

 

Comment participer ?

Inscrivez-vous jusqu’au 30 juin, puis déposez vos dossiers de candidature (2 à 10 pages) avant le 31 juillet.
Retrouvez tous les documents en ligne ici

 

Envie d’en savoir plus ?

Une webconférence est organisée le 16 juin : pensez à vous y inscrire par mail via contact@mfq-alsace.com

Présentation des Prix Qualité Performance 2017 from France Qualité • AFQP

Le 14/06/2016

Participez au 4ème Prix Étudiant


Les étudiants d’aujourd’hui sont les managers de demain, l’enjeu est donc important. Ce prix souhaite les motiver : il permet en effet de concourir aux côtés de grandes entreprises et organisations. Le Prix des Étudiants est remis lors de la même cérémonie que le Prix France et le Prix des Bonnes Pratiques à Bercy.

Capture decran 2016 06 12 a 19.38.24

Pour qui ?

Deux catégories sont ouvertes pour ce prix :
- Bac+3 (Licence, Licence Pro),
- Bac+5 (Master, Ingénieur).

 

Vous êtes une entreprise ?

Vous pouvez demander à vos apprentis de participer au Prix Étudiant.

 

Comment s’inscrire ?

Pour concourir, envoyez avant le 20 juin 2016 la Fiche d'inscription 2017 à l'adresse prixqualite@francequalite.fr. Vous avez ensuite jusqu’au 30 septembre 2016 pour renvoyer la fiche d'inscription accompagnée du dossier de candidature à la même adresse. Le dossier devra comporter 10 pages maximum (sans annexe). Sa rédaction est laissée à l’initiative des candidats afin de laisser libre cours à leur imagination et de permettre d’évaluer leur esprit de synthèse.

L’inscription au prix des étudiants est gratuite.

NB : Les étudiants ne peuvent pas s’inscrire de façon autonome. Ils sont inscrits obligatoirement par leur établissement.

 

L’Alsace à l’honneur !

Voilà 4 ans déjà que le Prix Étudiant a été lancé... et que les lauréats sont alsaciens !
• La lauréate 2013 : Pauline Vasseur, Université de Haute Alsace, IUT Département GMT Mulhouse,
• La Lauréate 2014 : Valérie WIRTH - Institut Universitaire de Technologie de Mulhouse,
• La lauréate 2015 : Hiba TAHBOUL - Étudiante en Licence Professionnelle Management des entreprises par la qualité à l’IUT d’Haguenau (Safran).

Tenté de devenir le prochain lauréat et de représenter l’Alsace au Prix Étudiant ? Lancez-vous !

En savoir plus

Présentation du Prix Étudiants Qualité Performance 2017 from France Qualité • AFQP

Le 17/05/2016

Retour en image sur la Journée du lean

L'édition 2016 fut une belle réussite, et toute l'équipe de MFQ Alsace remercie les participants et les intervenants de cette journée !

 

Lean6 

Maxime Bohler, expert en Lean Management

 

Lean8

Jean-Patrick Schweitzer, président du MFQ Alsace

 

Lean1 a 11.20.52

Jean-Philippe Gabel, responsable amélioration chez Würth

 

Lean7

Laure Brochart, ingénieur conseil à la CARSAT

 

Lean5

Lean4

Nos participants

 

Lean2

Visite des bureaux Lean

 

Lean3

Verre de l'amitié

 

Pour connaître nos prochains événements, cliquez ici !

 

Le 08/06/2016

A la rencontre de la plateforme industrielle du courrier

Capture decran 2016 06 06 a 21.10.35

clublabo

 

TFF

Ci-dessus, une trieuse de tournées du facteur, produite par Solystic.
Dim 8,3 x 2,5 m, 30 000 plis à l’heure en 3 passes. 20 tasseurs de sortie : elle fait du TCD, tri par tournée dans l’ordre de l’itinéraire du facteur.

MTI

MTI2

Ci-dessus, une machines de tri industriel produite par SIEMENS.
38 mètres de long, 40 000 plis à l’heure, 256 directions (4 x64 tasseurs), 1 pilote, 2 opérateurs, Lecture automatique (TAE)